imprimer   diminuer taille taille normale augmenter taille   Partager

Musée d'histoire du 20è siècle - Résistance et Déportation


Le musée, souhaité et réalisé par les anciens résistants de l'Armée Secrète de la Loire et la commune d'Estivareilles, s'ouvre en 1984, quarante années après les combats.


Mémorial dédié aux combats d'Estivareilles et aux maquis régionaux, le musée haut-forézien est un établissement culturel et patrimonial où souffle l'esprit de toutes les Résistances et où l'histoire contemporaine est mise en perspective avec les événements du 20e siècle. Adapté à toute la famille il saura séduire les petits comme les grands. Témoigner, expliquer, transmettre, sont les objectifs de ce musée citoyen. En élargissant sa présentation historique du 20e siècle, le musée met en perspective cet événement essentiel de la Libération du département de la Loire : "les combats d'Estivareilles" (août 1944). Chaque
visiteur (adulte) dispose d'un visioguide. Il sélectionne sur l'écran tactile de courtes séquences filmées et il retrouve avec émotion les femmes et les hommes qui ont fait l'histoire de la Résistance régionale.. . Le musée est conçu pour être accessible à tous et particulièrement au jeune public : enregistrements sonores, documents d'archives, photographies, vidéos... apportent un éclairage judicieux à l'histoire régionale. Les enfants (de 6 à 13 ans) partiront à la découverte du musée après s'être munis du carnet de bord "Mène ton enquête!". Au fil des époques, ils grimpent sur des échelles, fouillent les vitrines et scrutent les écrans à la recherche des réponses pour résoudre l'énigme du musée!

Août 1944.
Dans la France centrale encore occupée, une colonne allemande lourdement armée quitte Le Puy-en-Velay pour rejoindre St-Etienne, Lyon, l'est de la France, le front du débarquement...
Depuis de longs mois, l'armée de l'ombre lutte clandestinement. En cet été 1944, les hommes des maquis de Haute-Loire multiplient les "attentats", les sabotages, les engagements militaires.
La voie ferrée St-Etienne / Le Puy est coupée au Pertuiset. Les grandes routes ne sont pas sûres. Inquiète, menacée, la colonne nazie n'a plus le choix de l'itinéraire. Elle emprunte le chemin des plateaux et chemine difficilement sur les crêtes : St-Paulien, Bellevue-la-Montagne, Chomelix, Craponne-sur-Arzon..., sous la menace constante des “Francs Tireurs et Partisans” du groupe “Wodli”.

Après l'accrochage dramatique de Bellevue-la-Montagne (le groupe Wodli perd 14 hommes), Théo Vial-Massat (chef des F.T.P.) téléphone au Commandant Marey (chef départemental de l'Armée Secrète de la Loire) et demande de l'aide. Le commandant Marey décide d'arrêter les allemands dans la cuvette d'Estivareilles. Les maquis de l'A.S. prennent position autour d'Estivareilles. Il
faut arrêter les Allemands. Ils ne doivent pas rejoindre St-Etienne libérée le 19 août. Tous les maquis régionaux (F.T.P., A.S. ...) convergent alors sur la petite commune du Haut-Forez. Le 22 août 1944, après de longues heures d'angoisse et d'incertitude, c'est la réédition de l'armée d'occupation et la libération du département de la Loire.

Points d'intérêt

  • Camping Municipal Le Colombier

    Cyril, le gérant sera ravi de vous accueillir pour faire une halte d’une nuit, d’un week-end, d’une semaine ou plus!

  • Gîte de Ninerols

    Grand studio de caractère dans les Monts du Forez, alliant la pierre et le bois, avec une grande cheminée et chauffage central. Calme, ambiance champêtre, à proximité du GR3, de la voie de randonnée L'Aventure du Rail, découverte du train touristique...

  • Gîte Sous le Poirier

    Maison de caractère dans le bourg d’Estivareilles (890m d’alt.). Vous apprécierez le charme du mobilier ancien typiquement forézien, les poutres et les pierres apparentes, les enduits à la chaux, les cloisons en bois, ainsi que tout le confort moderne.

Consulter tous les points d'intérêt